07/05/2008

Au chant des Marins

Les femmes sont là, avec des bassines de lessives,
Dans leurs bras, suintent les effluves des machines
De quelques draps blancs, brodés en robes lascives,
Elles ont le teint pâle des ballades marines.

Leurs yeux sont bleus comme des barques à poissons :
Dont les coques brunes ont l'écume pour horizon.
Et leurs mains s'étiolent au mouchoir d'un adieu,
Du marin qui part à la poupe d'un bateau radieux,

Leurs lèvres rouges ont le goût des algues vertes,
Qui lentement s'ouvrent à la brise des tempêtes,
Dans le choeur suave de leurs chants marins,
S'essoufflent leurs coeurs de ces amours lointains.

Sur l'asphalte bleu et or de tous les ports,
L'Etranger voit ces femmes lasses enlacées,
Dont la bouche perfide récitera pourtant encore,
Le nom de tous ces amants qui les ont laissées.

1436697987

 

 


free music

00:00 Écrit par Comtesse Christa dans Au clair du coeur | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : marin, ballade, femme, amour, mer, varech, pluie, port |  Facebook |

Commentaires

Au temps, demarre 1 [b]A[u temps des marins, lascive les belles
Esseulées crient leurs cœurs hirondelles
A ces amants partis affronter la Lame,
Pour de leurs dames y donner leur âme.

Reviendront les rêveries des souvenirs
Qui ne feront qu’agacer et obscurcir
La pieuse fidèle, aimante du capitaine ;
Des matelots sot par vaines centaines.

Jardin de poissons sur la berge du port
Comme seul et attendrissant mouchoir
Ils leurs resteront l’espoir quand au soir
Brillera au loin une lumière en Or.[/b]

[i]L[b]'[/b]y[/i]

Écrit par : L'y. | 22/05/2008

Les commentaires sont fermés.