15/05/2008

Le petit Oisillon

C'étaient de petits pas tout haletants
Qui frottaient en soubre-sauts le trottoir
Un de ces rires, en éclats qui se répend
Comme l'eau se déverse des arrosoirs.

Des boucles de cheveux blonds en ressorts
Que tortillaient ses doigts fins et fragiles
Pour de grands yeux dont le bleu brillait d'or
Dans le feu discret de sa démarche gracile.

Nous voila au cirque, sa robe se pavane
Au pli d'une jupe rose qui se met à danser!
Une ballerine et des lions de la savane;
L'enfant avait un public, je la regardais.

J'osais un sourire, quelque peu grimaçant
Quelques mots éparses; voila qu'elle s'enfuit
Mais j'entends encore, l'écho bien charmant
De ses vraiment tous petits pas, dans la pluie.

1284528956

 

 

free music

00:00 Écrit par Comtesse Christa dans L'Oisillon | Lien permanent | Commentaires (2) | Tags : enfance, joie, poeme, rigoler, charmant, adorable |  Facebook |

Commentaires

mignon tout plein J'aime ce joli poème. Il semble avoir été écrit pour la photo.

Écrit par : Philippe | 21/05/2008

En verre et contre tous [b]L’effluve suave que tu transportes
Me fait revenir à la tendre porte
De la délicieuse gourmandise.
Je me dandine, et devient éprise
Du pot pour petites filles blondes
De glaces vanilles, fraises ; rondes
De couleurs germent en cette boîte :
On dirait une cachette au trésor
Si précieuse ; j’en reste au tout bord.
D’un geste timide, le bout du bec
Brise les parfums des délices
De la beauté du vert Lys ;
Derrière moi, sonne la Mecque.
C’est l’heure de la prière.[/b]


[i]L[b]'[/b]y[/i]

Écrit par : L'y. | 22/05/2008

Les commentaires sont fermés.