09/11/2008

Ma Mère la Hongrie

Dans la sève des cailloux, du noir des métros
D'un kiosque à l'autre, le froissement des papiers
Sous l'arche d'un vieux mur empestant la chaux
La Hongrie est un froissement de journal écrasé.
Budapest, ou des rues dévoilées par l'ombre ;
Des toits de tuiles bleues ou vertes, parfois brisées
Qui se mêlent à la teinte fauve et sombre
Du Danube aux vieilles péniches arrimées.
Des hommes barbus, vêtus de cuir et de jean
Portant entre leurs bras des sacs en plastique
Leurs femmes ont de longues nattes qui dessinent
De larges cercles dansant élastiques.

erotique_tzigane_cavlier_by_Black_Russian


Découvrez Les Yeux Noirs!