09/05/2008

L'Amour Courtois


      Les danses emportent les âmes tendres
Celles, des amoureux comme autrefois
Qui viennent entre deux pas,s'éprendre
A l'image flétrie, de l'amour courtois.

La gorge dorée des tissus du levant
Le hénin brodé de la blanche hermine,
Belle Amie, même les visages charmants
Ne sauraient arborer plus agréable mine.

J'avais embrassé d'armes la Belle Jérusalem
Guerroyant l'impi au teint mâte de l'aulne;
Au noir brillant, de nos larges heaumes,
Plut à Dieu, que ces victoires se sèment.

Mon épée a déchiré le suaire des sols,
Qui transpirent l'ocre et les épices,
Mais mon coeur, se souvient d'une  école
Où ma maîtresse chantait si bien les délices

A l'ombrage des roseraies, nous dansions
Belle douce amie, souvenez-vous courtoise,
De ce que la poésie, sous ces cieux d'ardoise
Avait de sublime, dans nos imaginations.

Ma Dame, je me rappelle encore d'une Valentine,
Rougissante auprès des roses empourprées
La robe blanche, brodée d'aubépines,
Et le saule verdi prêt à nous pleurer.

Quant aux nuages, ils dorment,
 Aux cimes de mousses bleues,
 Aux pieds des larges ormes,
Dont l'écorce sonne creux.

Les danses emportent les âmes tendres
Celles, des amoureux comme autrefois
Qui viennent entre deux pas, s'éprendre
A l'image fleurie, de l'amour courtois. 

codex_manesse_Amour-courtois-fleurs

                                                   
free music