09/05/2008

Clepsydre édenté

Au gibet d'un cou statique, une cordelette obscure,
En son sein portait de sa fiere et frêle essence
Un pendentif atypique, bercé dans les coutures,
De bretelles, dont le blanc parait l'outrecuidance.

Un objet aux courbes d'esquisses, ternies de ferraille
Aux dents de fer, noircies jusque dans l'emaille;
Permettant jadis, d'ouvrir les portes moussues,
Des tiroirs vernis, des commodes à tissus.


En son plus simple appareil, clé métallique, brillante
Découpée en ombre, sur le glabre d'une once de peau,
Elle avait le tintement des cymbales d'Atalante
Et ses teintes grises egayaient le fade des étaux.
729441748

free music

19:26 Écrit par Comtesse Christa dans La Clé | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : cle, poeme, poesie, litterature, eloge, exergue, harangue, objet, ferraille, metal |  Facebook |