14/05/2008

Mon Bien et Bel Aimé

Fuyons Amour, sur les sentiers brunis de l'automne
Aux fougères maigres et aux rires qui résonnent
Balayons de nos pas les poussières de routes oubliées
Inventons-nous de larges chênes sous lesquels reposer.
Et l'hiver nous engloutira sous des voiles incolores
Nimbant les cieux de cristaux gris,et de flocons morts.

J'avancerai avec toi aux sillons de bourrasques glaciales
En déversant sur nos voyages des empreintes lacrymales

Valsons a trois temps aux marches libres de l'arc en ciel
Orné du bleu de la mer, et de l'argent d'une voute étoilée
Un de ces soirs d'été, où l'humeur est étrangement belle
Salômé dansait et nous dormions sous ses voiles colorés..

Avalons des baisers blancs sous l'air de nos promenades
Il n'est rien de plus agréable que ces tendres escapades
Mêlant la clarté du jour, au sombre uni de notre étreinte
Et le parfum humide et piquant d'une saison éteinte...

Vidons nos poches de ces torpeurs inquiètes,de ces maux
Rions aujourd'hui de ce passé défunt, aux rimes mauvaises
Amusons-nous de jeux sans règles, de fuites, de soubre-sauts
Illuminons notre histoire, de petites attentions qui nous plaisent.
Marchons Amour, sur les rivières écarlates du bel Aurore,
Entremêlées d'or et de sang, aux esquisses rondes et floues,
Nageons dans les eaux brûlantes, nus et sans aucun trésor,
Toute chose en ce monde, sans toi, est privée de son gout.

 

2021750655_2